Plage Pomponette : Ashok Subron dit que le 30 juin sera à jamais historique

 

« Nous ne pouvons attendre un jour de plus pour libérer Pomponette. Le dimanche 30 juin sera à jamais historique, car c’est le jour lors duquel la plage de Pomponette sera libérée », tels sont les propos d’Ashok Subron, lors de la conférence de presse de Rezistans ek Alternativ, à Moka, samedi 29 juin.

 

Le porte-parole du parti invite le public à se mobiliser à partir de midi ce dimanche, pour une opération visant à libérer la plage. C’est en effet ce jour-là que la dernière extension accordée aux promoteurs de Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd pour un projet hôtelier prendra fin. Si certains membres de la coalition Aret Kokin Nu Laplaz, dont Rezistans ek Alternativ fait également partie, rappelons-le, comptent attendre une semaine avant de s’y mobiliser. Ashok Subron a décidé, lui, de maintenir la mobilisation pour ce dimanche. Il affirme qu’on ne peut attendre un jour de plus. Il avance que c’est un jour décisif et il nous faut assurer que le combat que nous avons mené ces trois dernières années ne parte pas en fumée. Il dit en effet craindre que les promoteurs bénéficient d’une énième extension grâce à d’autres développements. A la question de savoir s’il a eu l’avant de la police pour cette mobilisation, il affirme que c’est une plage publique et que tout le monde a le droit d’y pique-niquer. Il a ajouté qu’on en fera de même et qu’on assume la responsabilité.

 

  • Published in General

Alan Ganoo demande à Pravind Jugnauth de dissoudre l’Assemblée nationale

 

« Si les juges ne sont pas d’accord avec la commission anti-corruption (ICAC), pourquoi devront nous accepter à ce que cette instance connaisse nos avoirs », tels sont les propos d’Alain Ganoo, président du Mouvement Patriotique (MP), lors d’une conférence de presse, samedi 29 juin.

 

Alain Ganoo est revenu sur les amendements à la Declaration of Assets Act, qui seront présentés et débattus ce mardi prochain, 2 juillet 2019, et le fait que les juges ne sont pas obligés de soumettre leurs avoirs à l’ICAC et mais auprès d’une autre entité. Il soutient que si tel est le cas, pourquoi devrait-on accepter cela. Le Mouvement patriotique (MP) a aussi demandé au Premier ministre de dissoudre l’Assemblée nationale. Il soutient que le gouvernement doive dissoudre l’Assemblée nationale et fixer la date des élections. Il avance qu’on croit fermement que le pays a besoin d’un nouveau souffle. Il indique que le gouvernement doit retourner le pouvoir au peuple. Il a également affirmé que le pays est à bout de souffle après 4 ans et demi Pour lui, une partielle circonscription numéro 7 (Piton/Rivière-du-Rempart), c’est un gaspillage des fonds publics.

 

Par ailleurs, Alan Ganoo a soutenu qu’il faut que le peuple puisse avoir la possibilité de se doter d'une nouvelle équipe. Il a abordé les mesures budgétaires 2019-20 du gouvernement. Il dit que malgré de multiples mesures sociales, ce budget a failli dans sa tâche. Le budget manque d’ambitions et il dit qu’on déplore l’absence de mesures fortes.

 

Pravind Jugnauth soutient que le complexe sportif de Côte-d’Or ne sera pas un éléphant blanc

 

Invité d’honneur, à Saint-Pierre, samedi 29 juin, de l’Eid Gathering, à l’initiative de la Moka Muslim Association (MMA), le Premier ministre, Pravind Jugnauth a déclaré que le complexe sportif de Côte-d’Or ne sera pas un éléphant blanc comment tentent de le dire ses adversaires politiques.

 

Le chef du gouvernement a assuré qu’il se soucie comment l’argent de l’État est dépensé. Il s’est aussi félicité des mesures budgétaires 2019-20 qui améliorent la qualité de vie des Mauriciens en citant pour exemple l’augmentation de pension de vieillesse de Rs 500. Il a également mis en avant les nombreux projets de son gouvernement, comme le Metro Express et a soutenu que l’écart entre les riches et les pauvres diminue.

 

  • Published in General

Déclaration des avoirs : Roshi Bhadain estime choquant que le gouvernement vienne avec amendements…

 

« La déclaration des avoirs ne prône pas la transparence », c’est ce qu’a déclaré le leader du Reform Party, Roshi Bhadain lors d’un point de presse, samedi 29 juin.

 

Le leader du Reform Party, a estimé choquant que le gouvernement vienne, mardi prochain, avec des amendements à la Declaration of Assets Act, et ce, après le vote au Parlement il y a à peine six mois. Il soutient que cela démontre l’incompétence de ce gouvernement. Pour Roshi Bhadain, cette nouvelle loi sur la déclaration des avoirs qui n’est pas encore opérationnelle ne prône pas la transparence. Il affirme que c’est une loi pour légaliser le coffre-fort.

 

Roches-Noires : SAJ met la population en garde contre un éventuel retour de Ramgoolam au pouvoir

 

Sir Anerood Jugnauth (SAJ), ministre Mentor, a fait une sortie contre le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam et met la force policière en garde. Il a, dans un discours de près d’une heure, longuement mis la population en garde contre un éventuel retour de Navin Ramgoolam aux affaires.

 

Vendredi 28 juin, à l’occasion de l’inauguration d’un ‘multipurpose complex’ à Roche-Noires, SAJ a longuement mis l’assistance en garde contre un éventuel retour de Navin Ramgoolam à la tête du pays. Il a déclaré qu’il a fait trois mandats et qu’il fait toujours honte et a abusé de la confiance de la population. Selon lui, le leader du Parti travailliste n’a qu’une chose en tête : la vengeance. Il dit qu’il remplira de nouveau son coffre-fort et à la fin d’un nouveau mandat, il ne reposera pas. Il a la nationalité britannique et a une héritière en Italie. SAJ dit que Navin Ramgoolam n’a pas besoin de la population.

 

SAJ est également d’avis que plusieurs personnes ne savent pas se servir de leur intelligence et croient toujours en Navin Ramgoolam comme un sauveur. Il a également pointé du doigt la politique de rupture que Navin Ramgoolam promet de réaliser en cas d’élections. Il estime que personne ne sait ce qu’il est en train de dire par politique de rupture. Commentant l’affaire de coffre-fort, SAJ dit espérer que la force policière mène proprement son enquête. Il a, dans le même souffle, reproché à certains policiers d’être dans le camp de Navin Ramgoolam. Il a aussi avancé que c’est pour cela qu’il ne peut avoir aucune assurance de ce qui va se passer. Il dit espérer que la police produira en cour les cartes de crédit qui ont été retrouvées dans son coffre-fort.

 

Le ministre Mentor a également mis les électeurs en garde contre d’éventuelles promesses que compte faire Navin Ramgoolam lors de la prochaine campagne électorale. Il affirme que cela ne lui étonnera pas s’il propose Rs 5 000 de plus pour la pension de vieillesse. Il a aussi déclaré que le pays est actuellement entre de bonnes mains et que le Premier ministre est en train de travailler nuit et jour pour la population. Il a notamment cité le salaire minimum ainsi que la Negative Income Tax qui témoigne, selon lui, de l’intérêt que porte le PM envers la population. En ce qu’il s’agit de la fourniture d’eau 24/7, SAJ a déclaré que 440 kilomètres de tuyaux “pourris” ont été remplacés et que ce n’est pas facile de réaliser une telle promesse lors d’un seul mandat. Il a déclaré que la population verra des résultats si elle venait à renouveler sa confiance dans le gouvernement actuel.

 

À noter que plusieurs autres orateurs ont également pris la parole lors de cette fonction, dont l’ancien Attorney General, Ravi Yeerigadoo, qui a rendu un grand hommage à Prakash Maunthrooa, membre du Mouvement socialiste militant (MSM).

 

 

 

  • Published in General

Le centre d’appels pour les violences conjugales toujours pas opérationnel…

 

L’Integrated Service Centre (ISC), au coût de Rs 60 millions, a été lancé en grande pompe, le vendredi 8 mars dernier, au centre Swami Vivekananda, à Pailles, dans le cadre de la Journée internationale de la Femme. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth avait parlé d’une initiative avant-gardiste de Mauritius Telecom, mais trois après, ce centre d’appels intégré, qui devait être opérationnel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 via la hotline 139, ne l’est toujours pas.

 

Il faut dire que l’on déplore le manque de ressources après 16 heures, qui fait qu’il n’y a pas suffisamment d’employés pour répondre aux appels téléphoniques. Pour rappel, l’annonce avait été faite par le Premier ministre en présence de la ministre de l’Égalité des genres, Fazila Jeewa-Daureeawoo, du Premier ministre adjoint Ivan Collendavelloo et du Chief Executive Officer de Mauritius Telecom, Sherry Singh. L’objectif de ce centre d’appels intégré est d’aider à combattre la violence conjugale en fournissant une assistance immédiate, voire juridique, aux victimes.

 

On fait ressortir dans le giron qu’au départ, il était prévu qu’ils soient 34 ‘Family Welfare and Protection Officers’ pour tourner à plein régime, c’est-à-dire, réceptionner jusqu’à 30 appels en simultané par jour. Sauf que le centre ne tourne qu’avec une dizaine d’employés. Au bout du compte, retour à la case départ pour le moment, avec une seule et même ligne en soirée permettant de réceptionner un seul appel à la fois. Dans son discours budgétaire, l’ex-ministre de l’Égalité des genres, du développement de l’enfant et du bien-être familial Aurore Perraud a également fait référence à ce centre. Elle a affirmé que ceci est loin d’être le modèle qu’on était parti voir à la Réunion et qu’on voulait mettre sur place à Maurice.

 

Contacté, la responsable de l’ISC a dit qu’elle dit qu’elle devra demander l’aval d’un haut fonctionnaire avant de faire des commentaires. Même son de cloche du côté de la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, qui a dit qu’elle reviendrait pour donner des détails, mais toujours rien après.

 

  • Published in General

Le Bureau du Premier ministre rejette une demande venant du Qatar pour le droit d’atterrissage à Qatar Airways

 

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a refusé le droit d’atterrissage à Qatar Airways. C’est le cas de le dire après que le Qatar en a fait une demande auprès du gouvernement mauricien. D’après des renseignements glanés, les autorités mauriciennes n’ont pas voulu déplaire à Emirates, qui opère déjà deux vols gros porteurs quotidiens à Maurice.

 

Il faut dire que la démarche du gouvernement est aux antipodes de son ambition d’ouvrir l’accès aérien tous azimuts à un plus grand nombre de lignes aériennes, dans le but de promouvoir notre industrie touristique. La compagnie qatarie veut desservir Maurice depuis plusieurs années déjà. Une précédente demande n’avait pas eu la faveur de l’ancien gouvernement travailliste non plus. En effet, Emirates voit en Qatar Airways un concurrent commercial très sérieux. Les deux se livrent à une lutte sans merci pour contrôler le trafic aérien dans la région.

 

À noter que la rivalité entre ces deux compagnies du Golfe persique a également une portée diplomatique. L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, depuis juin 2017, l’accusant de soutenir le terrorisme avec la complicité de l’Iran. Cette allégation est catégoriquement rejetée par Doha. Toujours est-il que les États-Unis n’ont pas lâché le Qatar malgré les pressions de l’Arabie saoudite. Le Qatar contrôle l’un des plus gros gisements de gaz naturel au monde. Il organisera aussi la prochaine coupe du monde de football dont l’attribution par la FIFA a donné lieu à des allégations de corruption.

 

On se souvient que le député et ancien ministre Showkutally Soodhun avait pris sur lui pour rompre les relations diplomatiques entre Maurice et le Qatar, au lendemain de la décision saoudienne. Il avait émis une lettre dans ce sens sur du papier-en-tête du ministère du Logement et des terres, portefeuille qu’il détenait à l’époque.  Le ministre des Affaires étrangères d’alors, Vishnu Lutchmeenaraidoo, avait dû émettre un communiqué plus tard pour affirmer que Maurice maintenait toujours ses relations avec le Qatar. Showkutally Soodhun est très proche des Émirats arabes unis (EIA) surtout ceux de Dubaï. D’ailleurs, c’est suite à sa demande qu’Emirates a accepté de financer un complexe sportif et une piscine au coût de plus de Rs 100 millions, à Phoenix. Au cours du lancement de ce projet, le président du Mouvement socialiste militant avait comparé Vacoas-Phoenix à la ville américaine de New York.

 

  • Published in General

Déclaration des avoirs : Paul Bérenger déplore l’urgence avec laquelle cet amendement arrive

 

Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger est favorable à ce que le judiciaire ne soit pas redevable à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). L’amendement au Declaration of Assets Acts et le projet de loi sur le financement des partis politiques ont longuement retenu l’attention de Paul Bérenger, lors d’une conférence de presse, au Hennessy Park Hôtel, à Ébène, samedi 29 juin.

 

Évoquant tout d’abord la déclaration des avoirs, le leader des mauves a expliqué que le précédent amendement déjà soumis au Parlement, a été retiré. Il dit qu’on recommence à zéro et il a déploré l’urgence avec laquelle cet amendement arrive. Il soutient qu’il a été soumis, le vendredi 28 juin, et sera examiné, mardi 2 juillet. Il estime que le judiciaire n’aura pas à soumettre un rapport à l’ICAC. Il affirme que c’est une bonne chose et il a rappelé que le MMM avait proposé deux amendements. L’un d’eux a été retenu, mais il dit qu’il n’est pas sûr que ce soit dans une forme acceptable. Cela concerne les trusts, qui jusque-là n’étaient pas couverts par cette loi.

 

En ce qui concerne la deuxième proposition, elle concerne l’accès du public aux déclarations des avoirs. Paul Bérenger dit qu’on demande que ce soit inscrit dans la loi, que l’ICAC devra mettre en ligne les déclarations des avoirs des ministres et députés. Autre projet de loi à venir : celui concernant le financement des partis politiques, mais ce n’est pas pour le mardi 2 juillet. Le leader du MMM a rappelé que cet amendement à la Constitution requiert une majorité de trois-quarts. Il dit que le gouvernement n’a pas cette majorité et qu’on verra quelle position il va adopter vis-à-vis de l’opposition. Avant de demander que soit rendu public les commentaires du commissaire électoral sur l’amendement proposé.

 

À propos de la motion de Shakeel Mohamed, député travailliste, demandant une révision d’un ruling du Speaker. Cela après les, allégations bien graves du Deputy Prime minister, Ivan Collendavelloo contre Shakeel Mohamed, Paul Bérenger a affirmé que définitivement le ruling du Speaker était mauvais. Il dit qu’au niveau de son parti, on va discuter cela pour décider si on va participer aux débats. Abordant le thème des élections des maires, Paul Bérenger a trouvé inacceptable la façon de faire. C’est-à-dire de, convoquer les maires et leurs adjoints au Sun Trust et d’imposer la décision. Pour ce qui est du projet d’incinérateur à Riche Terre, Paul Bérenger a indiqué que le MMM sympathise avec les habitants, mais la situation est confuse.

 

Par ailleurs, s’agissant des élections partielles au No. 7, le leader du MMM a déploré qu’il n’y a rien dans le Budget 2019/2020. Il dit constater qu’il n’y a rien non plus sur le terrain, dans la circonscription de Piton/Rivière du Rempart. A part une réunion du MSM prévue pour le vendredi 5 juillet. Il avance qu’en vérité, personne ne croit plus qu’il y aura des élections partielles. Au sujet des Rs 18 milliards de la Banque de Maurice, Paul Bérenger a estimé que la situation n’est pas claire. Dans le discours du Budget, Pravind Jugnauth a dit une chose, dans son summing up, il en a dit une autre. Selon lui, c’est une bonne chose que le Premier ministre ait affirmé que ce sera le board de la banque de Maurice qui décidera de l’utilisation des réserves. Cependant, il indique que de plus en plus, ce board agit comme un ‘rubber stamp’ pour le gouvernement. Il a ajouté qu’il sera intéressant de voir quel ‘wording’ sera utilisé pour l’amendement proposé, au BOM Act. Pour Paul Bérenger, ce dossier est venu mauvais pour l’imager de la Banque de Maurice et du centre financier.

 

Présidence de la SBM : Li Kwong Wing rempile…

 

C’est sans surprise que Kee Chong Li Kwong Wing a été reconduit à la présidence du Conseil d’administration de la SBM Holdings Limited, groupe propriétaire de la deuxième plus grande banque mauricienne. Il est en poste depuis avril 2015. La réélection a eu lieu lors de la première réunion du Board après la tenue de l’assemblée générale annuelle du deuxième groupe financier du pays, à Ébène.

 

Il faut faire ressortir que lors de l’AGM, les actionnaires ont reconduit les membres ayant fait partie du précédent Board que sont Kee Chong Li Kwong Wing, Azim Fakhruddin Currimjee, Medha Gunputh, Maxime Hardy, Vidianand Lutchmeeparsad, Ramprakash Maunthrooa, Roodesh Muttylall, Sharon Ramdenee, Subhas Thecka, et Andrew Bainbridge. Autre item à l’agenda a été l’analyse du bilan financier de la SBM Holdings pour les 12 mois se terminant, au 31 décembre 2018. Il échut à Rita Gujadhur, responsable de l’équipe de gestion de performance à faire un exposé sur la performance du groupe.

 

  • Published in General

Conseil des ministres : le Political Financing Bill présenté bientôt à l’Assemblée nationale

 

L’introduction prochaine du Constitution (Amendment) Bill et du Political Financing Bill, à l’Assemblée nationale, a été agréé par le Conseils des ministres, vendredi 28 juin. En effet, dans son communiqué émis vendredi 28 juin, le Conseil des ministres explique que l’objectif de l’amendement à la Constitution vise à donner des pouvoirs et des rôles supplémentaires à l'Electoral Supervisory Commission et au commissaire électoral par rapport au financement politique. Quant au Political Financing Bill, son but est d’assurer redevabilité et transparence au niveau du financement des partis politiques, des membres indépendants de l’Assemblée nationale et des candidats indépendants aux élections générales, afin de prévenir conflits d’influence et corruption. À noter que la Representation of People Act sera également amendée à ces fins. Le cabinet a également pris note de la signature de l’accord entre Mauritius Multisports Infrastructure Ltd et Liverpool Football Club and Athletics Grounds Ltd (LFC) pour la mise en place d’une International Football Academy Soccer School à Côte-d’Or.

 

  • Published in General
Subscribe to this RSS feed

Mauritius

Banner 468 x 60 px